Dans le cadre de la Commission des Affaires Culturelles et de l’Éducation, je m

[ad_1]
???? Dans le cadre de la Commission des Affaires Culturelles et de l’Éducation, je me suis rendue au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) afin d’auditionner son Président-Directeur Général, Monsieur Antoine PETIT, sur les grands enjeux de la recherche et de la place de la France dans le monde.

Avec les directeurs des instituts thématiques du CNRS, Monsieur Antoine PETIT nous a présenté leurs nombreux sujets de recherche. �
En effet, depuis Jean PERRIN, Jean ZAY, et sa création en date du 19 octobre 1939, le CNRS n’a eu de cesse de s’adapter aux enjeux de son temps. Alors que la Seconde Guerre mondiale venait à peine de bousculer le quotidien des Français, il y avait déjà l’idée que la recherche fondamentale se doit d’être utile à la société.

Aujourd’hui, le CNRS poursuit avec talent cette mission au service des citoyens, de la science, de la France et de l’Humanité.

Avec son budget de 4 millions d’euros, et ses 32.000 salariés dont 28.000 scientifiques, le CNRS veille à :
▶️ recruter et accompagner les talents, en prêtant une particulière attention à l’égalité des chances entre les femmes et les hommes chercheurs ;
▶️ soutenir les infrastructures de recherche ;
▶️ promouvoir la science ouverte ;
▶️ veiller à l’intégrité scientifique et à la déontologie ;
▶️ contribuer à l’excellence de la recherche et à la renommée de la France sur la scène mondiale.

???? Nous avons ensuite échangé sur la stratégie du CNRS en matière de sensibilisation à la démarche scientifique et au partage des savoirs.

⚠️ Alors que d’après une étude de l’IFOP, plus d’1/3 des Français adhèrent aux théories du complot, il est plus que jamais nécessaire de pouvoir compter sur des scientifiques au service de la rationalité et d’un Centre national de la recherche scientifique au service de la société.



[ad_2]

Source