J’ai pu auditionner Madame Carole GRANDJEAN, ministre déléguée chargée de l’Ens

[ad_1]
???? J’ai pu auditionner Madame Carole GRANDJEAN, ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la formation professionnels, sur la réforme du lycée professionnel.

Lors de la présentation de sa réforme du lycée professionnel, le Président de la République a fixé comme objectif de réduire le décrochage des élèves.

Pour autant, nous ne voyons pas très bien l’efficacité des moyens qui sont mis en œuvre au service de cet objectif.

La solution présentée consiste effectivement à « généraliser le soutien en petits groupes là où les enseignants souhaiteront s’engager ».

Cela concernera des cours sur les fondamentaux ainsi que le développement de cours optionnels (seconde langue vivante ou entrepreneuriat).

Mais « en même temps », avec l’allongement de la durée des stages, il y a une perte de temps scolaire pour l’apprentissage des fondamentaux en enseignement général.

Ces petits groupes pourraient seulement permettre de compenser cette évolution.

Surtout, il n’est pas dit que les élèves en bénéficieront puisque leur mise en place repose sur l’acception par les enseignants du pacte qui leur est proposé.

Il n’y a donc aucune garantie que tous les élèves puissent bénéficier des dispositifs de lutte contre le décrochage, puisqu’ils sont tous soumis au volontariat des enseignants.

Il pourrait même y avoir un risque de rupture de service public.

J’ai ainsi attiré l’attention de la Ministre sur la nécessité de mettre en place les moyens nécessaires de lutte contre le décrochage.




[ad_2]

Source