Aujourd’hui, l’Assemblée nationale a observé une minute de silence en hommage a

[ad_1]
⚫️ Aujourd’hui, l’Assemblée nationale a observé une minute de silence en hommage aux agents du service public tragiquement morts dans l’exercice de leur fonction.

Alors que de nombreux concitoyens s’engagent au service de la Nation pour assurer la sécurité, les soins, garantir les droits de leur concitoyens, la République se doit de protéger ceux qui nous protègent.

En à peine deux jours, quatre personnes, dont trois jeunes policiers, sont mortes dans une collision entre un véhicule de police et une voiture qui roulait à contresens dans la métropole lilloise sous l’effet de l’alcool et de stupéfiant. Hier, une infirmière du CHU de Reims a été grièvement blessée par un homme souffrant de troubles psychiatriques avant de succomber à ses blessures ce matin.

La semaine dernière, j’interpellais à l’occasion de la séance des questions au Gouvernement le Ministre de l’Intérieur sur les homicides perpétrés dans nos villes moyennes et notamment à Valence.

Alors que la violence explose dans notre pays, il y a urgence à apporter une réponse pénale à la hauteur de la souffrance des victimes, de leurs familles et de leur collègues.

J’adresse une nouvelle fois tout mon soutien aux forces de l’ordre, aux personnels hospitaliers, aux sapeurs-pompiers, aux enseignants, aux agriculteurs, mais aussi aux élus, qui sont trop souvent la cible de menaces, d’agressions, et de meurtres.

La République et ses lois commandent que, nous, citoyens devons vivre dans un cadre apaisé.


[ad_2]

Source