Avec mes collègues de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation,

[ad_1]

???? Avec mes collègues de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, j’ai pu interroger Monsieur Pap Ndiaye, ministre de l’éducation. Je l’ai interpelé sur le dédoublement des classes de Grande section en réseau d’éducation prioritaire et en « même temps » le plafonnement des effectifs par classe à 24 élèves pour les niveaux de CE1, CP et GS (en réseau d’éducation non prioritaire).
Ces mesures nécessitent des moyens importants, dans un contexte cependant de crise de vocation et de difficultés de recrutement des enseignants.
Elles mettent en tension le taux d’encadrement dans les autres classes et entraînent inévitablement la fermeture de classes en milieu rural, contre laquelle je me bats depuis plusieurs années. J’ai pu de nouveau intervenir auprès du ministre sur le dossier de fermeture de la classe maternelle de l’école de La Motte de Galaure, qui a sucité l’incompréhension de tous, élus, parents d’élèves et enseignants.




[ad_2]

Source