Aujourd’hui c’est la Journée internationale du cancer de l’enfant.

[ad_1]

L’occasion de rappeler qu’en France, chaque année environ 2.500 enfants sont diagnostiqués porteurs d’un cancer.

Parce que le diagnostic d’un cancer pédiatrique est une onde choc qui irradie la famille, j’avais co-signé la proposition de loi qui a été promulguée le 17 décembre 2021.

La loi apporte des avancées notables et attendues par les parents d’enfants atteints de cancer, puisqu’elle :

​➡️ crée un congé spécifique de deux jours pour les parents lors de l’annonce d’une pathologie chronique ou d’un cancer de leur enfant

​➡️ aménage un accueil adapté à l’enfant au sein de l’école en organisant des échanges entre les parents et l’équipe éducative

​➡️ accompagne le retour à l’école de l’enfant après une hospitalisation ou une longue absence en permettant que soit organisé un temps d’échange au sein de l’établissement réunissant l’intervenant du secteur médical ou associatif , l’enseignant, les élèves de la classe et, si l’enfant le souhaite, les parents

​➡️ améliore les conditions de passation des examens des élèves malades en prévoyant un projet d’accueil individualisé.

Si la loi permet de faciliter le quotidien des enfants malades et de leurs parents, il devient plus que jamais nécessaire de prévenir et guérir le cancer.

Chaque année, 500 enfants et adolescents décèdent de cette maladie, soit l’équivalent de 20 classes d’école. Le cancer est, en effet, la première cause de mortalité par maladie chez l’enfant de plus de deux ans.

Il est, donc, indispensable de développer des thérapies qui soient plus efficaces et adaptées l’âge des enfants et des adolescents.

C’est pourquoi, j’ai co-signé une proposition de loi relative au financement de la recherche sur le cancer et les maladies incurables de l’enfant.

La mobilisation parlementaire a permis fin 2018 la création d’un fonds dédié de 5 millions d’euros par an pour la recherche fondamentale. Je me félicite qu’il ait été porté à 20 millions en 2021.

Pour qu’à terme, les enfants atteints de cancer et leurs parents n’aient plus à se référer à la loi du 17 décembre 2021, il est primordial de soutenir la recherche.

⚠️ Le combat sera long, mais je sais que collectivement nous parviendrons à le relever !

???? Merci à l’association #grandirsanscancer pour l’organisation de son colloque à l’Assemblée nationale sur les cancers pédiatriques, plus spécialement axé sur ces 2 points :
➡️ Lutte contre les cancers pédiatriques : état de la recherche et du soin
➡️ Réduire les inégalités sociales pour les familles d’enfants atteints de cancers.


[ad_2]

Source