FLAMBEE DU PRIX DE L’ELECTRICITE :

[ad_1]

L’AGRICULTURE DROMOISE POURRA-T-ELLE ETRE IRRIGUEE EN 2023 ?

J’ai tenu à participer hier à la conférence de presse organisée par le SYNDICAT D’IRRIGATION DROMOIS – SID, qui visait à alerter sur sa situation particulièrement difficile.

Dès que j’ai été saisie par le SID, j’ai immédiatement interpelé le Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, Monsieur Marc FESNEAU et le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Bruno LEMAIRE sur les conséquences de la hausse exponentielle des prix de l’électricité sur le Syndicat d’Irrigation Drômois (SID).

Je leur ai demandé d’intervenir pour que cette structure, essentielle pour les exploitants agricoles drômois, puisse bénéficier du bouclier énergétique au même titre que les entreprises et les collectivités locales.

26.000 hectares sont en effet irrigués dans la Drôme par les réseaux du SID dont le statut est presque unique en France.

S’il a tenu en 2022, grâce aux efforts des exploitants agricoles et à sa bonne santé financière, pour autant, il se trouve dans l’incapacité d’absorber l’effort qui sera nécessaire en 2023.

Du fait de l’augmentation des prix de l’électricité, le SID s’est retrouvé dans l’obligation d’augmenter le prix du m3 d’eau. Celui-ci est passé de 8,5 centimes à 12 centimes.

L’année prochaine, pour une facture de 30 millions d’euros, le prix au mètre cube s’envolera à 60 centimes d’euros.

Pour un exploitant agricole, le coût moyen de l’irrigation d’un hectare passera ainsi de 700 € à plus de 2.400 €.

Avec les épisodes de sécheresse de plus en plus récurrents, l’irrigation est devenue indispensable aux cultures de la Drôme.

Dans ce contexte, la soutenabilité des exploitations ne pourra donc plus être assurée.

La Drôme est pourtant le premier département agricole d’Auvergne-Rhône-Alpes.

D’autres structures d’irrigation collective dans d’autres départements voisins se retrouvent dans la même situation que le SID.

C’est donc l’ensemble de l’agriculture française qui est concernée par cette situation.



[ad_2]

Source