J’ai interpellé Monsieur Pap Ndiaye sur #Parcoursup et lui ai demandé comment


🏛 J’ai interpellé Monsieur Pap Ndiaye sur #Parcoursup et lui ai demandé comment il prévoyait d’améliorer cette plate-forme pour qu’elle réponde enfin à l’exigence d’égalité d’accès à l’instruction.

Le système est selon moi devenu opaque, bureaucratique et quasiment illisible.

Force est de constater que le mérite seul, ne permet plus d’exaucer les voeux d’avenir de nos étudiants.
Depuis 2018, les 840.000 candidats à l’enseignement supérieur se confrontent à la plateforme Parcoursup.
Un sondage, commandé par le Ministère de l’Education et publié en septembre 2021, indique que 82% des étudiants la jugent « stressante ». Il s’agirait de ne pas oublier qu’en naviguant sur Parcoursup et formulant des voeux, les lycéens cèlent leur avenir, compte tenu des difficultés qu’ils rencontrent pour se ré-orienter.

📍 Le sondage révèle, également, que 30% des lycéens se disaient insatisfaits des réponses qu’ils avaient obtenues : une statistique en hausse de 9 points par rapport à l’année précédente.
Pire encore, 61% la qualifient d’« injuste » estimant qu’elle rompt l’égalité de traitement entre les candidats.
Nous avons tous dans notre entourage des jeunes qui se sont vus refuser l’accès à une formation qu’ils souhaitaient. Avec l’exemple flagrant du jeune Enguerrand Vauby qui avait un dossier excellent mais n’avait été pris en prépa.

Il serait temps, comme je l’ai demandé dans le cadre du mandat précédent, de publier les algorythmes locaux de sélection afin que l’ensemble de la communauté éducative puisse mieux saisir les attendus de l’enseignement supérieur !




Source