Le travail en commission des affaires culturelles se poursuit en distanciel.


🔹
➡️ Sur la réforme des études de santé et la question du maintien par le Gouvernement d’un calendrier qui a provoqué un fiasco dans la mise en œuvre de cette réforme. La réforme des études de santé était devenue une réforme nécessaire. Le film Première année de 2018 traduisait bien le désarroi auquel étaient confrontés les étudiants en PACES.
Il existait ainsi des attentes légitimes en faveur d’une évolution de ce système. Le Gouvernement a voulu y répondre et l’a clamé peut-être un peu trop fort.
Il a annoncé la fin du numerus clausus qui était remis en cause depuis des années, mais il n’a pas suffisamment… Plus




Source