Le travail en commission des affaires culturelles continue, mais en distanciel

[ad_1]

!
Sur un sujet important de l’accès à la lecture, ensuite du rapport d’Eric Orsenna de 2018.

L’accessibilité des bibliothèques, c’est aussi la sensibilisation des jeunes publics et des publics vulnérables à la lecture.
Si nous n’amenons pas ces publics à aller vers de telles infrastructures, ils en resteront écartés, quels que soient les horaires d’ouverture.
Le rapport Orsenna et les suites qui y ont été données n’ont pas abordé cette problématique.
S’il est proposé une approche partenariale en encourageant notamment le recours aux contrats territoire-lecture, pour autant, il convient d’assurer la généralisation de ces pratiques.
L’accessibilité des bibliothèques, c’est aussi l’accès des personnes handicapées qui est toujours difficile dans de trop nombreux cas.
Aussi, un programme global en faveur de l’accessibilité des bibliothèques à tous les publics doit être mis en place.


Peut être une image de ordinateur portable, écran et intérieur
[ad_2]

Source