J’ai défendu à l’Assemblée nationale aux côtés de mes collègues, cinq amendement

[ad_1]

J’ai défendu à l’Assemblée nationale aux côtés de mes collègues, cinq amendements destinés à améliorer l’entretien des routes par les communes, en utilisant pour une part les recettes générées par les contraventions des radars automatiques.
Il n’est pas normal que 13% de ces recettes soient utilisées pour le désendettement de l’Etat au lieu d’être affectées à des travaux d’amélioration des routes. Il en résulte une question d’enjeu humain en matière de sécurité. D’autant plus que dans un contexte de crise sanitaire qui entraîne une crise économique, la relance passera inévitablement par la capacité de l’ensemble des automobilistes à circuler sur des routes en bon état.
Ainsi, une partie de l’argent généré par ces radars retournerait à la sécurisation de ces voies routières souvent oubliées des grands plans d’aménagement.


[ad_2]

Source