Depuis ce lundi 4 mai 2020, les enseignes de la grande distribution peuvent vendre des masques

[ad_1]

Depuis ce lundi 4 mai 2020, les enseignes de la grande distribution peuvent vendre des masques : des masques dits « grand public », en tissu lavable et réutilisable, mais aussi des masques dits « chirurgicaux », à usage unique.

J'ai donc écrit au ministre de la Santé, par lettre en date du 30 avril 2020, pour lui faire part de mes interrogations au sujet de la disponibilité des masques, notamment chirurgicaux et de leur vente au sein de la grande distribution.

Les soignants et les pharmaciens ont en effet dû faire face pendant des semaines à un manque d’équipements de protection et en particulier de masques.

L'annonce de la mise en vente de centaines de millions de masques par la grande distribution suite à un accord avec le Gouvernement interpelle.

Si nous pouvons partager la nécessité de permettre au plus grand nombre de Français de se procurer des masques en multipliant les sources d'approvisionnement, les français sont en droit de s’interroger.

Comment se fait-il que les GMS aient pu obtenir de telles quantités de masques, notamment chirurgicaux, alors que l’État rencontre les plus grandes difficultés à en obtenir pour les soignants ?

Le Gouvernement doit par ailleurs confirmer que les enseignes de la grande distribution n'ont pas constitué de stock de masques de protection, au cours des dernières semaines, au détriment du corps médical qui en manquait cruellement alors qu’il était en prise directe avec la maladie ?


[ad_2]

Source