Courrier à Marie-Pierre Mouton, présidente du département de la Drôme et à Laurent Wauquiez, président de région

[ad_1]

J'ai souhaité attirer l'attention de Marie-Pierre Mouton et Laurent Wauquiez sur les difficultés rencontrées par les associations du fait de la crise sanitaire et des mesures prises pour lutter contre celle-ci.

Je m'inquiète tout particulièrement de la situation financière des associations.

Ces dernières sont effectivement confrontées à l'absence de recettes du fait de l'annulation des différents évènements prévus au printemps et été prochains. Les pertes sont, pour elles, très importantes.

Les conséquences financières de l'arrêt de leur activité pourraient laisser de nombreuses associations exsangues et compromettre l’avenir de ces acteurs de première importance de nos territoire.

Sur le plan national deux tiers des associations sont à l’arrêt. Leurs pertes a été chiffrée à 1,4 Md d’euros, alors qu’elles sont créatrices de plus de 3 % du PIB.
Lors des questions au gouvernement de mardi dernier, Monsieur Gabriel ATTAL, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse a été interrogé par l’un de mes collègues sur le sujet des subventions versées par l'Etat aux associations.

Suite à mon courrier du 21 Avril 2020, il a indiqué qu'une circulaire allait être prise pour demander aux différents ministres que les subventions d'Etat soient bien versées cette année et ce, même si les manifestations ou évènements prévus ne sont pas réalisés.

J'ai donc demandé par ces deux courriers, à la Présidente du Département de la Drôme et au Président de Région, d'adopter ce même principe de maintien des subventions régionales aux associations et ce, indépendamment de la réalisation des manifestations afin de favoriser leur pérennité.


[ad_2]

Source