Interpellation du Ministre des Solidarités et de la Santé à propos de l’interdiction pour les pharmaciens de vendre des masques

[ad_1]

J’ai interpelé aujourd’hui le Ministre des Solidarités et de la Santé à propos de l'interdiction pour les pharmaciens de vendre des masques.

Sollicitée hier par un Pharmacien de ma circonscription et trouvant cette situation injuste, j’ai souhaité intervenir et rappeler qu'au moment du déconfinement, les Français devront pouvoir se munir de masques. Or, le Gouvernement a décidé d'interdire la vente de masques en pharmacie.

Il ne s'agit pas pour les Pharmaciens de vendre des masques FFP2, que nous savons réservés en priorité aux personnels médicaux en contact avec des patients infectés par le covid-19.

Mais il s'agit bien de vendre des masques alternatifs (norme AFNOR) et des masques chirurgicaux, qui font l'objet d'une demande pressante des Français.
Comment envisage-t-on en effet un déconfinement sans que les Français aient pu se procurer de masques au préalable ?

L'Académie de médecine a d’ailleurs recommandé le port obligatoire du masque et il semblerait que d'autres offreurs soient autorisés à vendre ces masques, à des prix moralement inacceptables.

Pourquoi alors interdire aux pharmaciens d'en vendre alors que leur cœur de métier est l'accompagnement des Français dans leur approvisionnement en dispositifs de santé.

J’ai donc demandé au ministre d'autoriser au plus vite la vente de masques en pharmacie.


[ad_2]

Source